Il s’agit d’enfants non sourds qui présentent un trouble de développement du langage dans le cadre d’un tableau clinique complexe. Du fait de l’association de facteurs co-morbides, ces enfants peuvent être exclus des critères de la dysphasie. Les diagnostics posés, troubles du spectre autistique ou déficience intellectuelle, interrogent les professionnels et n’apportent pas un éclairage suffisant pour construire des projets adaptés.

Comme pour les enfants dysphasiques, les troubles du langage de ces enfants contrastent avec leurs aptitudes relationnelles. Ce sont les professionnels ou l’entourage qui repèrent ces aptitudes et cherchent à les développer.

Nous pouvons aussi recevoir des nouvelles demandes des personnes ou de leur entourage dans des situations variées. Ces personnes , sourdes ou entendantes, ont comme point commun de grandes difficultés de communication. Elles.peuvent ainsi se trouver en situation d’isolement, d’exclusion et de grande souffrance psychique  notamment du faitdu manque de formation des personnes qui les entourent et de la carence de places adaptées à leurs situations dans les établissements pour adultes.

Notre mission auprès de ces personnes est de mieux comprendre leurs besoins afin soit d’aider les équipes d’accueil soit de transmettre aux MDPH et aux Equipes Relais ces besoins dans une recherche d’orientation

En savoir plus sur les troubles du langage et des apprentissages – Document bientôt disponible

 

 

Situation de Sacha

 

Situation de Tiago

Situation de Paul

 

Le témoignage de la maman de Paul