Ce mode de travail pourrait être développé plus largement :

  • Auprès des ESMS pour la mise en place de groupes en interne.
  • Auprès des différents acteurs dans les territoires : professionnels des ERHR et/ou des établissements ressources.

Ces groupes ont démontré leur pertinence. Nous réfléchissons à la mise en place de deux nouveaux groupes : un groupe d’orthophonistes et un groupe de chefs de service.